3_aix-en-provence


 

On les a vu dans le Vercors, jeudi dernier… Ce soir à Marseille. Demain à Lyon. La tournée Sud-Est du Mégaphone Tour, la quatrième et dernière de la saison 2015/2016 vient de débuter. A l’affiche, deux chanteuses et un groupe. La compagnie voyage léger, un clavier, un violoncelle et quelques guitares. De quoi donner quelques frissons à ceux qui viendront les écouter.
Liz Van Deuq a étudié le piano au conservatoire de Nevers. Elle a aussi vécu à Montréal, participé à la tournée du Grand 8 au Québec et remporté le Prix Moustaki du premier album autoproduit l’année dernière. Ses textes intimistes et son humour décalé font mouche.
Tango Kashmir balance entre chanson française et rock progressif. Le duo, composé de Jean-Baptiste Soulard, ancien leader de « Soole » et du violoncelliste classique Florent Chevallier, offre une musique très personnelle associé à une écriture en mouvement inspirée des songwriters anglo-saxons actuels. Un peu plus difficile d’accès que Liz Van Deuq, leur démarche ne laisse pas indifférent.
Flow s’est taillée sa réputation dans le milieu de la chanson française en travaillant avec Yannick Noah, mais ceci n’est la partie émergente de l’iceberg. D’une part, ses chansons sont nourries au réalisme abrupt, adouci d’une pointe de poésie, qui pourrait la rapprocher d’une Melissmell ou d’un Mano Solo. D’autre part, la scène est son espace de liberté, un lieu où le mot jouer prend tout son sens lorsque c’est Flow qui la foule. Flow, une chanteuse à fleur de peau, des textes sensibles et sans concessions.
Trois artistes, trois styles, trois univers, mais des échanges qui se nouent sur la route. Et certainement de belles surprises à découvrir en live.

Ecrit par Laurent Coudol de Froggy Delight