Hôtel Oskar

☼ Chanson électronique ☼

Gilles Crastre interprète avec une sincérité touchante les textes de son cousin Paul Crastre. Hugo Valentin, alternant guitare, basse, développe des lignes instrumentales sensibles et vivantes. La poésie musicale sensuelle qui en découle séduit le public par son originalité. L’interprétation étonnante de ses textes si fins nous rappellent Gainsbourg et Bashung et se mêle élégamment à une musique électronique tout à fait dans l’air du temps, inspirée par des artistes comme Nicolas Jaar ou Mount Kimbie.

Leurs morceaux, souvent qualifiés de sombres et poétiques, évoquent parfois des réminiscences guerrières, des
grands voyages et aventures psychédéliques, décrivent des personnages énigmatiques et racontent même parfois l’amour qui déchire les cœurs.