Laurent Madiot

LAURENT MADIOT… En 2002, il est repéré par le manager du label T’Inquiète Productions qui lui fait enregistrer ses deux premiers disques ; « Week-end Couette » sorti en 2003 (La chanteuse Oshen y partage un titre) et « Le bal des utopies » sorti en 2007, (réalisé par Alain Cluzeau).
Entre 2003 et 2010, accompagné par Jeff Hallam (contrebasse) et Csaba Palotaï (guitare), Laurent réalise de nombreux concerts. Beaucoup de diffuseurs et de festivals lui sont fidèles.
A Paris, on a pu le voir aux Trois Baudets en Octobre 2010, au Café de la Danse en mars 2007, à l’Européen en mars 2003 mais aussi au Lavoir Moderne, au Sentier des Halles et au Divan du Monde. Il partagea la scène avec Pierre Lapointe (au Québec), Olivia Ruiz, Aldebert, Zoé et réalisa les premières parties d’Eddy Mitchell, Jane Birkin, Bénabar, Juliette ou encore Jeanne Cherhal.

Aujourd’hui, fort de toutes ces expériences scéniques et musicales, de ses rencontres à la croisée des arts (théâtre et musique), laurent MADIOT évolue, se teinte de rock et d’une pointe de glamour grâce à son ami de longue date Fred PALLEM qui assure les arrangements musicaux.

MADIOT perd son prénom, mais gagne en identité, sonore, musicale et son troisième album donne le ton. Il sera en relief ! Une identité sonore double, « bicéphale » que l’on retrouve sur le disque comme une face A, une face B. Une montée douce, joyeuse et une pente plus « grise », mélancolique, comme autant d’humeurs et de moments qui ponctuent nos vies… Le relief du yin et du yang : «la dualité dans la complémentarité ».
Le spectacle suivra la dualité du disque entre fantaisie, légèreté et moments graves et profonds. Une oscillation entre différentes émotions auxquelles viendront se juxtaposer des images ; évocations visuelles, jeux d’ombres, projections de diapos et objets lumineux désuets.