Morro

Peintre, poète et musicien, cet artiste complet revient avec un deuxième album bien calibré. “Autodidacte et imaginatif”, comme il se qualifie lui-même, Morro a tout (ou presque) réalisé en solo, des illustrations à l’écriture et à la composition de ses chansons. Défi tenté, pari gagné ! Intimiste et minimaliste, proche de Batlik, dans le son comme dans la vie, il joue avec le rythme et les mots. La musique est d’abord là pour porter des paroles aux intonations sonnantes, tout en relief.

Portrait musical en filigrane, Morro manie avec délicatesse les mots qui lui servent àpeindre les tempéraments humains. Le cancre de Pennac aura retenu au moins une leçon : on n’est jamais si bien servi que par soi-même. La preuve en est donnée avec cet album qui trouve une si juste mesure dans l’imbrication du texte et de la musique. Un retour à la simplicité, à savourer sereinement. Mélodie Petit.