Sangue

Sangue alias Pierre Mourles mélange les genres.
A travers des morceaux folk et électroniques, il fabrique, depuis 2010, ce solo étrange et inclassable. Chansons à lʼaccordéon, expérimentations sonores, textes oscillants entre narration et images, il tisse des liens. Il invente sa propre utilisation de lʼinstrument dans un mélange électrofolk. Son identité trace un sillon atypique entre chanson française et inspirations pop-électroniques. Un rien traditionnel, un rien arraché, on se sert de vieux bouts de fer pour fabriquer de la rouille dorée.